Messages de Jésus concernant la France



En plus des prophéties déjà mentionnées, qui s'étalent sur plusieurs siècles, des prophètes contemporains ont reçu des messages très précis avertissant la France de graves événements si des réparations n'étaient pas entreprises.

Messagère : Françoise, in Messages de conversion des coeurs, éd.Parvis.

Lundi 3 juin 1996

« Jésus le Christ te dicte : sens Ma douleur, peuple choisi de France, et comprends combien tu offenses ton Dieu.

Que ce soit vers Moi que tu tournes ton regard, à présent, afin d'implorer Mon pardon pour tant de méfaits que tu as commis.

Mon peuple, Je t'ai donné une reine, Marie Ma sainte Mère, et toi, tu l'as écartée et t'es éloignée de Moi.

Mais Marie garde ses enfants de France; elle les sauvera et Me les ramènera.

Ouvrez vos yeux, enfants, et voyez comment Marie sillonne déjà la France afin de venir vous chercher et vous ramener tendrement, vers la Lumière. (...)

Le royaume de Jésus viendra par Marie: J'ai choisi votre pays pour rechristianiser le monde, en le sanctifiant, en vous sanctifiant. (...)

Revenez à Moi, Me demandant pardon de tant de méchanceté à Mon égard: Je vous pardonnerai, vous serrerai contre Mon Sacré Coeur, vous délivrerai du mal qui vous tient prisonniers.

Je veux que la France connaisse la tendresse de son Dieu; pour cela, faites-vous tout-petits, pendant qu'il est encore temps.

Je vous aime et vous bénis, vous qui accueillez Mon Message.

Je sauverai la France, après l'avoir purifiée; elle Me servira et M'adorera. »



Mercredi 5 juin 1996

« Jésus le Christ te dicte : cela est Mon message pour la France, à nouveau; écris pour ton pays, enfant.

Voici à nouveau que Je viens en votre pays, par la bouche de Mon instrument fidèle, vous donner la vie en abondance. (...)

D'ici peu, le tonnerre va gronder au-dessus de votre pays, car le mal que vous avez fait appelle le mal à tomber sur vous. Ce n'est pas Dieu qui vous envoie les souffrances (...) Le péché appelle la souffrance. (...)

Je peux retirer le mal de la terre, si vous croyez que Je - le Christ Jésus - veux votre bonheur; je peux le défaire du pouvoir que vous lui avez donné si vous revenez à Moi humblement, Me demandant pardon pour tant de peine faite à Mon Coeur . (...)

Il faudra que Je vous donne l'épreuve du feu pour que Me regardiez en abaissant votre orgueil... Mais, quoique Mon Coeur ne désire pas vos souffrances, Je serai obligé de les laisser vous atteindre si vous ne reconnaissez pas votre Dieu. »



Lundi 17 juin 1996

« Jésus le Christ te dicte : quand Je t'ai donné de devenir fille aînée de l'Eglise, France, Je t'ai donné de repousser aussi tes ennemis.

Mais maintenant, tu M'as oublié; et tu as accueilli le mal dans ton coeur: tu M'as chassé et as aussi par là même perdu Ma protection.

Consacre-toi à nouveau à Moi, le Christ Jésus, et Je te promets Mon appui: apprends à Me reconnaître et tu verras tes ennemis s'en aller.

Consacre-Moi ton âme, peuple de France, et Je te rendrai la sainteté que Je te destine. Ne Me chasse pas davantage, ou tu périrais. »